Histoire du Shito Ryu

 

 

En 1925 il organisa, avec d'autres maitres ,le « club okinawaien de karate -do ». Un rêve devenait réalité avec la création d'un dojo permanent. Beaucoup de maitres célèbres vinrent s'y entrainer. Kenwa Mabuni et Chojun Miyagi ( fondateur du Goju ryu) en devinrent les instructeurs permanents.

 

Pendant cette période, l'instruction était orientée principalement sur le renforcement du corps et sur le combat. Quand un éleve posait une question, le sensei lui demandait de l'attaquer et démontrait plusieurs techniques de défense.

 

En 1927 , Kenwa Mabuni rencontra Jigoro Kano, le fondateur du judo moderne, qui était en visite à Okinawa pour ouvrir un nouveau Dojo pour le Judo. Ce dernier l'incita à poursuivre son instruction non seulement à Okinawa mais au reste du Japon aussi. C'est ainsi que Kenwa Mabuni décida de migrer à Osaka pour populariser le style Shito Ryu au Japon.

 

Le karaté étant un art martial originaire d'Okinawa aucun dojo publique n'existait à Osaka. Kenwa Mabuni commença à populariser son art au sein des départements de police et dans les temples Bouddhistes. L'ensemble de la population avait des difficultés a accepter le Karaté, l'appelant « la danse des poings ». Pour y remédier Kenwa Mabuni fit des démonstrations de «  tame shivari » c'est à dire des démonstrations de casse de briques ou de planches, prouvant ainsi la puissance du karate, ce nouvel art martial.

 

Malheureusement,le karaté fut souvent utilisé dans des combats de rues , ou lors d'arrestations de criminels, provoquant des blessures ,ce qui allait à l'encontre de l'idéologie de Kenwa Mabuni.

 

Malgré toutes ces difficultés et grâce à ses efforts sans relâches, il réussit à créer une organisation ,appelée « Dai-Nihon Karaté-Do Kai » en 1931. Celle ci fut rebaptisée Nihon Karate Do Kai et devint l'ancêtre du Shito Kai moderne.

 

© Shitokai en Born | Design by: LernVid.com